Transmaurienne 2017

Pas beaucoup d’activités sur le forum et pourtant....
Un membre du GHF participe à la Transmaurienne du 19 au 23 juillet.
217km et 9600d+ !!!!
GO Daniel :)

http://www.transmaurienne-vanoise.com/fr/resultats

Réponses

  • Ah bon je ne savais pas. :o

    Je vais lui envoyer un sms d'encouragement ;)
  • Incroyable ! Go Go Daniel .
    Je croise les doigts
  • Bonjour,

    Je viens de rentrer et je vais vous faire un CR de la course dans les prochains jours.

    Pour faire bref, j'ai terminé à la 171ème place sur 250 (avec 40 abandons) / mon dossard = le 141.

    A+

    Daniel
  • M'en réjouis d'avance :p

    Et encore toutes mes félicitations mon cher Daniel ;)
  • Bonjour,

    Pour avoir une réelle idée des paysages et des difficultés de l'épreuve, je vous suggère d'aller voir sur le site de la Trans Maurienne : il y a pour chaque jour (prologue + 4 étapes) un résumé sous forme de photos et de vidéo.

    Il y a 900 km de chez nous à Aussois, 9 heures de route + 2 heures de pause. Nous sommes arrivés en famille le dimanche soir, lundi + mardi = visites des Forts de l'Esseillon etc. Le mercredi matin, repérage du prologue de 9 km / 250 m D+. Certaines petites bosses + single + sol poussiéreux + graviers annoncent déjà la couleur des jours suivants. Le prologue a eu lieu entre 17h00 et 19h00 dans l'ordre inverse des numéros de dossards : je devais passer à 18h08 + 15' de retard.

    Le jeudi, 47 km et 2.000 m D+ : 12 km d'ascension (de 1.500 m à 2.300 m), tout peut se faire sur le vtt, puis les descentes très très techniques. Virages en épingles, singles étroits et plein de pièges, rochers à droite et à gauche, en veux-tu en voilà. Il faudra rester attentif et lucide tout au long du parcours : la moindre erreur d'inattention ou de jugement se paie cash : chute + soleil + lâché de vtt. Je ne pars pas trop vite et j'en garde sous la pédale car il s'agit de ma première participation et je n'ai reçu aucun feedback de quelqu'un ayant déjà pris part à cette compétition. Donc, comme disent les italiens et il y en avvait beaucoup sur l'épreuve) : "Qui va piano, va sano"

    Vendredi, 65 km / 2.000 m D+ : beaucoup de côtes, mais une vingtaine de kms assez roulants, puis un "mur" de 4 km avec 600 m D+.

    Samedi, 48 km / 2.700 m D+ : 15 km d'ascension non-stop en 1h45 / moyenne pour moi = 6 à 8 km/h, parfois un peu plus. Ce qui permet de se reposer et de prendre des forces - ne pas oublier de boire toutes les 10-12 minutes / 2 gorgées eau + glucides / manger copieusement aux ravitos. Grâce à cette hygiène, je n'ai souffert d'aucune crampe, aucun jour. Nous sommes passés à côté du Lac du Mont Cenis : une merveille, un diamant dans son écrin, un spectacle époustouflant. On est monté à plus de 2.650 m d'altitude.

    Dimanche, pour tous les participants, départ commun (c'était un peu le bordel, car tous les départs se font en côte) : 40 km / 1.800 m D+. Une côte ininterrompue de 12 km et une descente à couper le souffle (et les bras ...) de 8 km : de la caillasse, du single, une piste d'enduro, des épingles à cheveux, des bosses à vous donner le frisson (il ne fallait pas être cardiaque ou avoir peur), de longues descentes sinueuses à grande vitesse. Il fallait du cran et des bons freins. J'ai quand même marché dans 5% environ des descentes, car il y avait des portions super pentues et dangereuses. En voulant couper dans une épingle à cheveux et passer devant un biker qui n'aimait pas la descente, je me suis pris un rouler-bouler sans vtt d'anthologie : une fraction de seconde et je me suis retrouvé 7-8 m plus bas. Heureusement, plus de peur que de mal.
    Il y a encore eu quelques surprises avant l'arrivée, mais j'ai franchi la ligne heureux et satisfait pour une première participation.

    Heureux des parcours et des singles dans les alpages magnifiques;
    Heureux d'avoir pu voir ces montagnes somptueuses (Mont Blanc et autres);
    Heureux d'avoir pu rester aussi longtemps sur mon vtt dans les descentes;
    Heureux d'être rentré sain et sauf et avec peu de casse au vtt;
    Heureux d'avoir été pris en charge par une organisation au top;
    Heureux d'avoir rencontré des bénévoles et des signaleurs qui sont aux petits soins pour vous;
    Heureux d'avoir côtoyé tout au long des différents parcours des bikers super sympa (Italie, Majorque, Espagne, Angleterre, Belgique (surtout du Nord), ...) - chacun unis à la fois dans la même souffrance et le même plaisir;
    Heureux de l'accueil des gens du pays;
    Heureux de ces vacances passées en famille.

    En résumé, que du bonheur et ce dernier est parfois très proche de nous : il suffit de vouloir le voir dans des moments souvent très simples et très humbles.

    Une très belle expérience (à recommander), mais il faut un minimum d'entrainement quand même si on le fait en mode compét, sinon il y a les 6.000 m D+ ou la randonnée sans le stress du chrono.

    Voilà,

    A+

    Daniel









  • Bravo Daniel ! :)
  • Super Daniel :) ;)
  • Félicitations Daniel, c'était vraiment costaud, surtout avec un ou deux kilos de trop
  • Gauthier,

    Cela veut dire quoi : avec un ou deux kilos de trop ??

    Merci quand même

    Daniel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.